Cake au citron, pavot de Ottolenghi

J’adore ce monsieur, M. OTTOLENGHI. Plus simple c’est pas possible, et en plus c’est inratable.

J’ai aimé sa recette, encore plus parce que j’ai pu y amener ma touche perso : un glaçage hyper régressif citron et passion. Et pour rester dans le thème, le glaçage est aussi facile que le reste!

wp-1624001622703.jpg


Pour un cake de 12 personnes :

Difficulté : facile

Coût : faible

Temps : préparation : 20 minutes / cuisson : 2 + 45 + 5 minutes.

  • 3 œufs
  • 225 g de sucre fin
  • 120 ml de crème fraîche à 30% M.G. min.
  • 75 g de beurre
  • 10 g de graines de pavot
  • le zeste de 3 citrons jaunes (l’équivalent d’une cuillère à soupe)
  • 170 g de farine
  • 7 g de baking powder
  • une pincée de sel

Votre liste de courses : 3 oeufs, 225g de sucre roux, 120 ml de crème fraîche liquide (mini 30% de matières grasses), 75g de beurre, 170g de farine t45, 7g de levure chimique, le zeste de 2 gros citrons, des graines de pavot (optionnel).

Pour le fondant : le jus d’un citron et d’un fruit de la passion, du sucre glace

Organisez votre plan de travail : vos aliments pesés/tamisés ou hâchés, un moule à cake anti-adhésif (ou sulfurisé), une casserole, une maryse,  un tamis, des bols de préparation, un robot, son fouet et son K (optionnel)


  1. Préchauffez votre four à 160°.
  2. Faites fondre votre beurre (basse température), y ajoutez les zestes.
  3. Tamisez vos poudres puis ajoutez les graines de pavot, réservez.
  4. Fouettez le sucre et les œufs jusqu’à les blanchir totalement (2 minutes c’est bien). Ajoutez le beurre, puis les poudres et les graines. Ajoutez une pincée de sel.
  5. Faites cuire la préparation dans votre moule à cake durant 30 à 35 minutes – testez la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau, si elle ressort sèche, tout est ok!
  6. En parallèle, faites votre fondant. Ajoutez le sucre glace progressivement jusqu’à obteni une préparation épaisse.
  7. Versez le fondant sur le cake sorti tout juste du four. C’est ce qui va permettre de donner au glaçage un effet légèrement « cristallisé ».
  8. Faites refroidir à température ambiante.

J’ai aimé le côté hyper régressif, le sucre cristallisé qui colle légèrement au doigt lorsque l’on se sert. Bref, trop bon!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. j’en prendrais volontiers une tranche…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s