La Brioche de mes rêves – au géranium

Non… Non… Non… Je ne me laisse pas abattre par les essais parfois désastreux en boulange et autres brioches! Oui j’y ai droit aussi au plaisir de la mie filante !

Je la croise depuis longtemps cette recette, n’ayant jamais pris le temps de réellement m’y pencher! Jusque là, le visuel de la brioche japonaise me laissait rêveuse et résignée… et puis surtout je manque de temps! oui le temps, ingrédient indispensable pour la réussite des préparations boulangères, mais pas forcément celui que j’affectionne…Plutôt spontanée de la cuisine, la patience n’est pas forcément ma qualité!

Le principe de la brioche japonaise est simple : deux préparations à intégrer pour un moelleux incomparable. Difficile de retrouver l’origine exacte de la méthode et de la recette, les blogs se l’étant approprié et ré-approprié… J’ai néanmoins appris (notamment sur le joli blog de C’est Ma Fournée ) quelques petites choses très intéressantes notamment sur l’intérêt du tangzhong : le fait de monter la préparation à 65° favoriserait le développement du gluten qui lui même permettrait une pousse assez impressionnante (je confirme!) et une meilleure conservation.

En tout cas mon verdict est sans appel : je n’ai jamais eu de mie aussi filante, et une brioche aussi goûteuse… alors je dis merci au tangzhong !

Pour l’occasion, j’ai opté pour un goût bien de chez moi : le géranium. Plante aromatique emblématique de l’île, ils restent quelques distillateurs qui peuvent nous faire profiter de cette senteur unique. Au même titre que la lavande, elle s’est immiscée dans nos préparations culinaires et se marie parfaitement bien avec le goût de beurre et de sucre de la brioche.

Depuis, j’ai eu l’occasion d’en récupérer une branche chez des amies très chers, l’occasion de me faire quelques plaisirs olfactifs de temps en temps!

 

fa9e1aa4-e84e-419e-87bf-a3a932ae59e2

Brioche japonaise au géranium, droits Chutjepatisse

 

Pour une belle brioche de 12 personnes : 

Temps : de préparation :  40 minutes  / pause : 1h + 1h / cuisson : 30 minutes

Difficulté : moyenne

Vos ingrédients : 

Pour le tangzhong : 50g de farine, 125ml d’eau, 125 ml de lait.

Pour la pâte à brioche :  540g de farine, 85g de sucre, 8g de sel, 10g de lait en poudre, 11g de levure de boulanger sèche, 60g de mascarpone (je n’avais plus de crème fraîche épaisse), 55g de lait frais, 85g d’oeufs (env 2 oeufs), 50g de beurre fondu, 10 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat + 185g de tangzhong (la préparation vous permettra d’en avoir un peu plus).

Pour la dorure : un jaune d’oeuf et du lait, des grains de sucre.

De la farine pour le plan de travail

Organisez votre plan de travail : vos aliments pesés, un robot et sa feuille, une casserole antiadhésive, un thermomètre de cuisine, un moule à cake, un pinceau de cuisine, un torchon propre.

  1. Préchauffez le four à 50°.
  2. Démarrez par le tangzhong : Dans une casserole, sur feu doux, mélangez le lait, l’eau et la farine. Chauffez le tout à 65°. Coupez le feu, filmez et laissez refroidir.
  3. Dans la cuve de votre robot, mélangez le lait, le mascarpone, les oeufs. Ajoutez ensuite les ingrédients secs :  la farine, le sel, la levure, le lait en poudre. Finissez par les 185g de tangzhong.
  4. Pétrir durant 5 minutes puis ajoutez le beurre fondu, et l’essence de géranium (10 gouttes). Pétrir à nouveau jusqu’à obtenir une pâte compacte.
  5. Couvrez la cuve d’un torchon propre puis disposez le tout dans le four éteint, préchauffé. Laissez pousser une heure.
  6. Beurrer votre moule à cake. Dégazez votre pâte et coupez le en 3 à 4  pâtons de taille identique. Farinez votre plan de travail et travaillez chaque pâton : étalez les en ovale, repliez les bords en portefeuille puis roulez les en escargot. Disposez les dans votre moule à cake. Laissez pousser pendant une heure à l’abri des courants d’air.
  7. Préchauffez votre four à 180°. Dorez la brioche avec le mélange jaune et lait, saupoudrez de cristaux de sucre, puis enfournez pendant 30 minutes. Disposez votre moule à mi hauteur, la brioche gonfle énormément à la cuisson.

 

d383903f-59cd-4d66-99d2-d4318445c22d

Brioche japonaise au géranium 2, droits Chutjepatisse

 

 

Publicités

4 réflexions sur “La Brioche de mes rêves – au géranium

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s