{Batay Karay # 4 : Rougail Ki Krok!}

AlaNouLa, Sortez vos Karay!

C’est ma troisième participation, et c’est toujours avec un immense plaisir… encore un défi me direz vous? Oui, mais pas n’importe lequel, 100% Péi…

droits Kalou&Cook

droits Kalou&Cook

Initié par Nathy de Kalou and cook, son principe est simple : proposer une recette sur un thème imposé … juste pour le plaisir. 

Voici un petit descriptif de ce qui s’est passé sur les deux premières éditions :
#BK1 : Riz Chauffé, organisé par Nathy (ma participation est ici)
#BK2 : Macatias des rois, organisé par Nathy

#BK3 : Apéro974, organisé par Cécile de Ma cuisine bleu combava

Et pour cette 4ème édition, le flambeau a été transmis à une blogueuse tout en nature, goût de choses simples et de l’authenticité… j’ai nommé… (Roulement de Piloooooon!) Patricia de Karibo Sakafo!

Elle nous invite à nous plonger dans l’univers merveilleux, coloré… et pimenté des rougails. Vous savez ces petits condiments, incontournables de nos tables réunionnaises :

Na Poin de viande? Pas Grave!

Na Point de Grains? Pas Grave!

Na Rougail? Oufffff! Oté nou la u chaud!

 

Voici donc pour ma proposition : Rougail ki KroK.

– J’ai fait simple : je ne souhaitais pas dénaturer le rougail tomate. Je l’ai préparé de façon traditionnelle : tomates allongées, huile, (quelques gouttes), piments et gros piments, un peu d’ail (traditionnellement on préfère l’oignon, mais je DETESTE CA, les oignons…)

– J’ai dégusté le tout avec du riz de la veille, « tourné » avec une fricassée de bred chouchou… Si vous découvrez le bred, sachez que c’est certainement l’un de mes « repas » préférés : il s’agit de cuisiner ces feuilles et tiges (des équivalents en métropole : l’épinard!, non haché…) avec un mélange d’ail, de tomates, de piment et de curcuma, plutôt à sec (sans eau) et de façon un peu « agressive » (marmite ou karay bien chaude).

– en n’oubliant pas de le revisiter à ma façon : des bois de bred chouchou et… des noix (j’ai piqué l’idée à Piment Oiseau qui m’a fait baver avec sa recette de condiment aux noix…)

Petite séance Avant Après! 

AVANT :

droits Chutjepatisse

droits Chutjepatisse

 

APRÈS :

11023194_10205337034779487_1490947203_n

Pour me rejoindre pour le diner chauffé, mais qui Krol, c’est par ici :

Avant de démarrer,

vérifiez que vous disposez de : une marmite ou une karay, des cuillères en bois, une passoire, une planche à découper et un couteau qui coupe bien, de petits bols…

et une bonne « louche » : vous verrez que quand je cuisine, je ne pèse rien! ça me change!

Pour la fricassée de bred chouchou : : un paquet de brede (chouchou ou autre, épinard si vous êtes en métropole), une grosse gousse d’ail, de l’huile de tournesol, 2 gros piments, du gingembre

Pour votre rougail tomates : 3 à 4 tomates allongées, de l’huile de tournesol, du vinaigre blanc, de l’ail, 1 piment vert, 1 gros piment, du gingembre

 

On démarre par la préparation de ces ingrédients :

– on trie ses bredes (trier : ne garder que les feuilles et leurs tiges les moins durs), on les lave et on les laisse s’égoutter dans une passoire.

– on découpe ses tomates (en dés fins), on épluche et pile son ail Et son gingembre (ou a défaut de disposer d’un pilon, on le mixe ou on le passe au presse ail), on mixe ses piments verts, on taille ses gros piments (en longueur pour les bredes, en rondelles pour le rougail), on concasse ses noix (pas trop finement).

 

Faites chauffer votre marmite avec un fond d’huile. Une fois l’huile bien chaude, mettez votre ail. Faites le roussir (sans bruler), puis ajoutez les piments, le gingembre ( je dirais l’équivalent d’une cuillère à café).

Versez en pluie vos bredes, tournez et recouvrez en baissant légèrement le feu. Faites fricasser 5 minutes : votre préparation doit être cuite mais rester ferme.
Récupérez deux à trois « bois » de votre brede chouchou pour la préparation de votre rougail. Recouvrez et réservez.
Préparez votre rougail tomate. Dans un bol, mélangez vos tomates, une à deux cuillères à soupe d’huile, une cuillère à café de vinaigre, vos piments et le gingembre. Mélangez. Découpez les bois de votre brede et incorporez.
Réservez au frais.
Moment important : la dégustation!!

J’ai opté pour du riz tourné dans ma marmite : imaginez le petit crouté qui s’est formé à la cuisson du brede, qui se mélange et colore votre riz…

J’ai incorporé les noix au rougail juste avant de servir : pour conserver le croquant…

Il est…7h00 du matin( moment ou je rédige cet article…)… et j’en bave encore!!!!

 

Pour continuer cette belle aventure, RDV chez les autres blogs participants :

Kalou and cook / Ma cuisine bleu combava / Karibo Sakafo! / Un week-end, une recette / Cookycious / Kaprisse et délices / Cuisine et Métissage

Advertisements

6 réflexions sur “{Batay Karay # 4 : Rougail Ki Krok!}

  1. coucou ! j’ai eu le sourire en lisant ton article ! ^^ j’aime le passage « Na Poin de viande? Pas Grave!

    Na Point de Grains? Pas Grave!

    Na Rougail? Oufffff! Oté nou la u chaud! » lol
    belle recette revisitée ! bises !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s